Mathématiques

10 articles

  • The Imitation Game Un film de Morten Tyldum, 2014

    J’avais beau savoir grosso modo le sujet du film, l’histoire du déchiffrement du code Enigma, par lequel les dirigeants allemands, pendant la Deuxième guerre mondiale, communiquaient leurs projets militaires à leurs états-majors au jour le jour, je suis restée captivée de la première à la dernière minute de The Imitation Game.
    Le monde de l’espionnage, à lui seul, est toujours fascinant, les secrets, toujours gardés, toujours violés, souvent mortels, mettent en scène un monde de relations violentes et (...)

    Lire la suite

  • Tic-tac, activités et mutations

    Franchement, depuis l’élection de Trump, je suis déboussolée. Ce n’est pas que ça allait bien avant : il y avait déjà les amis qui ne vont pas bien, les océans qui se réchauffent et s’acidifient, la température du globe qui monte, les États qui crachent leurs fumées de charbon et leurs déchets nucléaires, le tic-tac des dosimètres portés par les ouvriers qui posent le nouveau sarcophage de Tchernobyl. Il y avait déjà les mouvements d’extrême-droite qui se poussaient du col, un peu partout en Europe et (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux (1820-1883)

    Comme je l’ai dit il y a peu, j’ai été appelée à rédiger, dans un cadre étroit et défini, une fiche de renseignements sur mon arrière-grand-père, mathématicien, qui occupa une direction d’études à l’École pratique des Hautes Études à la Section Mathématiques.
    La voici :
    Fiche destinée au dictionnaire prosopographique de l’EPHE, Victor Puiseux, Ière section ( à sa fondation)
    Prénom : Victor (Victor-Alexandre)
    Nom : Puiseux
    Date de naissance : 17 avril 1820
    Lieu de naissance : Argenteuil, Val d’Oise (France) (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux, 1. Une famille d’Argenteuil

    « M. Puiseux, membre de l’Institut, secrétaire de séance »
    Les Rapports de l’École pratique des Hautes Études ne sont pas bavards. Au-dessus des listes d’échanges internationaux ou de travaux savants examinés dans la Ière section, Mathématiques, on trouve juste le nom et la qualité de leur rédacteur. Sur le compte de l’homme qui les a faits, je sais très peu de choses. Dans ma famille, au niveau où je me trouve (4e génération), aucun objet, aucun récit, aucune lettre, ne m’est parvenu. Il était si peu (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux, 7. La conquête de l’Université

    Paris 1835
    Au moment de la mort de Louise, le 17 février 1835, Louis-Victor, en effet, est seul. Ses deux fils sont à Paris, chargés de conquérir l’espace social, par leur intelligence et leur travail.
    C’est le Paris d’avant Haussmann, serré dans ses barrières. Il y a encore pas mal de quartiers genre « vieux Paris », ses maisons irrégulières à pignons, ses petits métiers, ses poètes. C’est l’époque où Gérard de Nerval se prend d’une passion sans retour pour l’actrice Jenny Colon.
    Les rues étroites, les (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux, 9. Questions sur une pointe

    Tour d’horizon
    Je retrouve Victor sur la plus haute pointe du Pelvoux, le 9 août 1848 .
    Pour moi, atteinte d’un vertige affreux sur le moindre escabeau, résolument adepte de l’alpinisme devant les chaînes de télé genre Trek ou TV 8 Mont Blanc, mais toujours désireuse de « cadrer » Victor de l’extérieur, c’est moins la réussite d’une « première » et la date de l’ascension (le 9 août 1848), que l’année qui fait « tilt », 1848, et je profite de ce moment de solitude pour poser quelques questions.
    Lorsqu’il part (...)

    Lire la suite