Crise sanitaire

53 articles

  • Quelle question ! Chronique d’un printemps, 38

    Paris, mardi 21 avril 2020
    Pluie de sms et de mails, en provenance des médecins et des centres médicaux, relayant les conseils du Ministère des solidarités et de la santé, nous priant de nous surveiller, il n’y a pas que le coronavirus. Penser à prendre des rendez-vous, pour nos pathologies ordinaires. Ce que j’ai fait en partie hier. Le début du déconfinement sera occupé par une série de visites de contrôle, habituelles, mais qui avaient été annulées en début de l’épidémie. Amusant ? Non. Utile ? (...)

    Lire la suite

  • S’il tonne en avril... Chronique d’un printemps, 39

    Blandans, lundi 22 avril 1940
    À la maison, comme dans toutes les campagnes de ce temps, on fonctionnait beaucoup à coup de proverbes. Il y en avait pour toutes les saisons, toutes les situations. Prévoir le temps, scruter le ciel, guetter le vent, la couleur du ciel à l’aube ou au couchant (« Les rougeurs du soir font sécher les toits », « Les rougeurs du matin font tourner les moulins »), étudier les nuages en forme de « rasure », une mince couche de cirrus à l’ouest annonciatrice de pluie, tout (...)

    Lire la suite

  • Ciel, désert et marais Chronique d’un printemps, 40

    Paris, jeudi 23 avril 2020
    En écrivant le sous-titre de cette chronique, je vois qu’elle est la 40e de la série. Quarante jours dans le désert, la période de retrait du Christ avant de se lancer dans sa vie publique.
    40 jours dans le désert : d’autres l’ont fait et le font encore. Et pour eux ce furent, ce sont, des suites indéfinies de quarante jours en quarante jours, dans des conditions sans nom, je parle des otages, ceux qui sont dans les geôles du désert de Syrie ou autre.
    Pour nous, encore (...)

    Lire la suite

  • Au-dessus du nid de coucous Chronique d’un printemps, 41

    Paris, vendredi 24 avril 2020
    Mesures à venir, piétinement sourd des commentaires, parfois utile, souvent creux ou aigre, perspectives d’un monde numérique de plus en plus prégnant et inquiétant, idée que les films de science fiction ont vu juste, avec leurs villes sous terre ou sous globe, nouvelles des uns et des autres, parler.
    Je vais rejoindre L’Appel, la première partie des Mémoires de guerre du général de Gaulle, commencées hier en me réjouissant d’avoir lu, il y a peu, L’étrange défaite qui (...)

    Lire la suite

  • Un patchwork Chronique d’un printemps, 42

    Paris, samedi 25 avril 2020
    Hier soir, j’ai quitté très tôt les plateaux télé qui patinent sur le COVID 19. Une des chaînes cinéma passait L’Aile ou la cuisse (Claude Zidi, France, 1976), que je n’avais pas vu d’un bout à l’autre depuis la nuit des temps. Le film n’a rien perdu de son actualité, il combat la bouffe industrielle, les poulets sous vide, les arômes chimiques et les conservateurs, la perte du bon goût et de la santé.
    Certaines scènes sont assez lourdes, d’autres, nombreuses, de purs chefs (...)

    Lire la suite

  • Marianne ou l’avenir Chronique d’un printemps, 43

    Paris, dimanche 26 avril 2020
    Hier soir et ce matin, j’ai reçu de mauvaises nouvelles. L’air parisien, du coup, comme toujours tout peuplé de soleil, est plus étrange. J’ai de la peine pour mes amis. L’impression, parfois, que ce virus nous fait tous pédaler dans la semoule.
    France-Musique ce matin : « Au chœur de l’orchestre », excellente émission qui suit le non moins excellent « Bach du dimanche », entreprend de dresser les malheurs imprévus des orchestres au fil du temps, ceux qui, sous la force des (...)

    Lire la suite