Christian de Portzamparc

2 articles

  • Les mondes de Thomas Pavel Notes sans forme

    Au sujet d’un cours de Thomas Pavel, professeur invité, Collège de France, printemps 2006
    J’ai connu Thomas Pavel par sa période « dure », le temps d’Univers de la fiction (Univers de la fiction, Paris : Seuil, coll. « Poétique », 1988), à la forme précise et coupante, presque hostile pour le lecteur, héritage des beaux jours de la dictature du structuralisme. Pour lui, j’avais fait l’effort, ce que je n’ai pas fait à l’égard de tous les auteurs. Ce que j’ai aimé chez lui, c’est qu’il m’a montré que les (...)

    Lire la suite

  • La Philharmonie À la plus grande gloire de la musique

    Je suis enfin allée à la Philharmonie !
    Je rechignais pour y aller, c’était loin, j’en voulais à cette grosse institution d’avoir tué la salle Pleyel, où j’avais découvert tant d’auteurs, d’œuvres, et tant d’interprètes ; j’y ai écouté pour la première fois les Suites pour violoncelle de Bach ; j’y ai entendu Barenboim dans sa jeunesse - et la mienne -, donner l’intégrale des concertos de Mozart, et Dietrich Fisher Diskau les cycles des Lieder de Schubert. J’y ai découvert Mahler, Chostakovitch, les Gurre (...)

    Lire la suite