Imaginaires

Entre la vie quotidienne et la recherche, il y a de la place, heureusement, pour inventer des situations, des personnes, des solutions, basculer dans l’anticipation ou le passé, bref, faire ce qu’on veut.

Certains textes ont été édités, d’autres vivront en ligne. Certains sont de pures imaginations, d’autres sont des éléments du réel, sous forme de récit.

Trier

Mort

  • L’Embarquement pour Cythère 6

    6. Deuxième note pour Me Plock : Une soirée délicate
    Les jardins de la perception, autrefois, descendaient, dans toute leur largeur, jusqu’à la Seine. Depuis, il y a eu une quantité incroyable d’expropriations, pour la voirie, et de cela, Me Plock est bien mieux informé que je ne le puis être. Il ne reste maintenant qu’une mince parcelle, entre deux murs de meulière jaune et qui, à présent, se termine par le petit tunnel sous la route : Grand-père l’appelait « le couloir de Dantzig ». Et menaçait, tout (...)

    Lire la suite

  • L’Embarquement pour Cythère 3

    3. Une visite de Camille
    Camille est debout, devant les bambous et le palmier, la main au-dessus des yeux, elle semble voir au loin, par la fenêtre, une plage endormie et dit :
    Mais tout dort, et l’armée, et les vents, et Neptune. Le calme plat d’avant les tempêtes qui ne viennent pas. Une situation enlisée comme Racine sait les faire. Finalement, on répètera dès le lendemain de Noël, après la soirée à la Mairie, Lili m’a dit que vous n’aviez rien de particulier en vue, et moi, tu sais, les fêtes de (...)

    Lire la suite

  • L’Embarquement pour Cythère 1

    1. La Sainte Famille
    Nous sortons de chez Me Plock. La stagiaire nous a raccompagnés à la porte de l’étude et nous a dit « À bientôt ».
    Sur le trottoir de la rue de Châteaudun, là où elle se jette dans le carrefour de la Trinité, des filles et des garçons marchent vivement dans l’air froid et éclairé, leurs yeux fureteurs sous les réverbères, des fils minces leur sortent des oreilles. Ils nous croisent, ils nous doublent, Lili parle, je l’écoute.
    « À bientôt ! », je te demande un peu, dit Lili, (...)

    Lire la suite

  • Hironag Une nouvelle

    Hironag. Fragments de journal d’un jeune homme du XXIe siècle, in Hiroshima 50 ans Japon-Amérique : mémoires au nucléaire, dirigé par Maya Morioka Todeschini.
    Édition japonaise, Tokyo, Août 1995, pp. 341-355. Édition française, Paris, série Autrement, Mémoires, n°39, Septembre 1995, pp. 208-215.

    Lire la suite