Démocratie

4 articles

  • Sombre début pour les Années Vingt

    Le Fascisme en France, brut de décoffrage
    Trois agressions entre hier vendredi et ce matin samedi révèlent l’atmosphère parfaitement fasciste qui règne depuis l’année passée dans le pays, depuis la crise des gilets jaunes prolongée en crise de la réforme des retraites : l’attaque du siège de la CFDT, parce que ce syndicat est désireux de peser sur les réformes en participant par la discussion à l’élaboration des textes. l’attaque des Bouffes du Nord, sous le prétexte que le Président de la République (...)

    Lire la suite

  • Drôle de « Monde » !

    Le journal Le Monde affiche, depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République, un anti-macronisme hurlant. L’affaire des élections parisiennes en est une illustration supplémentaire. Titre de ce matin sur la toile : Le « séisme politique » de l’affaire Griveaux atteint Macron. Comme si l’affaire était là. Comme si on n’assistait pas à un évènement en France de bien plus vaste portée, celui du débordement direct, étouffant, mortel, des égouts que sont les réseaux sociaux dans la vie (...)

    Lire la suite

  • Un patchwork Chronique d’un printemps, 42

    Paris, samedi 25 avril 2020
    Hier soir, j’ai quitté très tôt les plateaux télé qui patinent sur le COVID 19. Une des chaînes cinéma passait L’Aile ou la cuisse (Claude Zidi, France, 1976), que je n’avais pas vu d’un bout à l’autre depuis la nuit des temps. Le film n’a rien perdu de son actualité, il combat la bouffe industrielle, les poulets sous vide, les arômes chimiques et les conservateurs, la perte du bon goût et de la santé.
    Certaines scènes sont assez lourdes, d’autres, nombreuses, de purs chefs (...)

    Lire la suite

  • « Quarante jours d’errance » Chronique d’un printemps, 49

    Paris, samedi 2 mai 2020
    Ce fut hier une étrange journée, on s’envoyait des photos de muguet. Des vrais, ou des faux, humoristiques mais qui ne faisaient pas rire. Le confinement traîne en longueur avec son cortège de fausses nouvelles, les gens ont l’air de ne plus savoir s’ils préfèrent le confinement ou le déconfinement. Sur les videos échangées, des chiens soupirent de devoir aller pisser sans arrêt.
    L’après-midi se passe pour moi dans les couloirs de la France Libre, à Londres. Les innombrables (...)

    Lire la suite