Peinture

24 articles

  • Le Greco Paris, Grand Palais, jusqu’au 10 février 2020

    Au dehors, les conditions pour visiter l’expo semblaient prometteuses, personne, ce lundi 2 décembre 2019 vers 14 h., dans les allées métalliques qui permettent d’accéder à la porte H du Grand Palais. Ni dans les allées coupe-file ni dans les autres allées.
    Une fois que je suis arrivée, par le pénible grand escalier, dans les salles assez exiguës où sont présentées plus de 70 œuvres du peintre, ce fut une autre affaire, c’était bourré, genre wagon de métro de la ligne 13. Des gens plutôt âgés, pas mal de (...)

    Lire la suite

  • Christian Boltanski, Francis Bacon Centre Pompidou, par temps de grève et de pluie

    Je venais juste de finir le terrible ouvrage de Steve Sem-Sandberg, Les Dépossédés, sur la vie et la mort dans le ghetto de Lodz entre avril 1940 et mai 1945. Le rappel de ces temps si proches et effroyables rend le présent forcément léger - la pluie, les grèves - , et en même temps, si profondément décousu et irritant, charriant ses hargnes et son égoïsme, que l’art se chargera de penser et retravailler.
    Après m’être assurée sur le site RATP manifs que le bus 21 marchait, je suis partie, mercredi 11 (...)

    Lire la suite

  • Voyage au Musée Marmottan « Cezanne et les maîtres. Rêve d’Italie ».

    Il y a environ trois semaines, j’ai fait un voyage : je suis allée voir les Cézanne exposés au Musée Marmottan, sous le titre « Cezanne et les maîtres. Rêve d’Italie ». Je précise tout de suite que j’écris le plus souvent Cézanne avec un accent, j’ai lu quelque part que les deux orthographes étaient admises.
    Ce n’était pas beaucoup plus difficile naguère d’aller à Budapest ou à Pékin, que d’aller à présent voir une expo dans Paris. Tout devient une affaire qu’il faut préparer aux dépens de la spontanéité. (...)

    Lire la suite

  • Un Voyage, deux récits (2) « Les voyages forment la jeunesse »

    Maxime et Gustave à l’épreuve de l’exotisme
    J’ai mis près d’un mois à lire les aventures de Gustave et Maxime en Orient. Le volume paru chez Arthaud a 800 pages, dont Gustave Flaubert occupe entre les deux tiers et les trois quarts. En parler brièvement est donc une entreprise impossible, je la tente quand même, pour y voir moi-même un peu plus clair.
    De novembre 1849 à mai 1851, quelle longue cohabitation, avec ses nombreuses surprises, éblouissantes ou désagréables, un climat épuisant, la fatigue (...)

    Lire la suite

  • « Atmosphère ? » Les aventures de l’Évolution

    L’autre soir, Arte a passé Hôtel du Nord (Marcel Carné, 1938), que je n’avais pas vu depuis une éternité, que j’ai trouvé d’un démodé incroyable, tant dans le tournage que dans l’histoire qui se déroule, que dans les têtes et maquillages des acteurs, les clichés sur le Paris populaire etc. J’ai admiré les tenues vestimentaires d’Arletty. Pas tressailli à sa fameuse réplique « Atmosphère », qu’on a trop entendue. Mais je sentais, effet du temps, l’atmosphère poisseuse des années Trente, leurs clichés morbides, le (...)

    Lire la suite

  • Levez-vous, orages désirés ! « Tempête et naufrages »

    « [Tempêtes et naufrages. De Vernet à Courbet », exposition ouverte jusqu’au 12 septembre 2021 au Musée de la Vie romantique, 16 rue Chaptal 75009 Paris.
    Les œuvres réunies par Gaëlle Rio, directrice du Musée de la Vie romantique et commissaire de l’exposition, sont toutes passionnantes, sur le plan esthétique et sur le plan de l’histoire de la technique picturale, constructions en grandes diagonales, grands coups de pinceaux verticaux et serrés (La Trombe, de Courbet), ou tourbillonnants, ou massifs (...)

    Lire la suite