Ludwig van Beethoven

10 articles

  • Retour d’orgie 2 Salomé / Fidelio

    La musique ne se raconte pas, ça s’entend, ça se vit. Je donne ici juste quelques indications et rappels de mise en scène qui m’ont plu à l’Opéra de Vienne.
    Salomé, le 8 juin 2015
    Salomé, la machine fatale du désir contrarié, construite par Richard Strauss de manière étourdissante et sans faille, crescendo, s’est déroulée pendant 1 heure 50, dans une mise en scène sobre, et un décor où la grille du cachot souterrain de Jochanaan ( magnifique Wolfgang Koch) occupait le premier plan d’un palais (...)

    Lire la suite

  • Messe en si mineur, J.-S. Bach, dir. Philippe Jordan Opéra Bastille, 14 février 2017

    Mardi 14 février 2017, je suis allée faire une expérience saisissante à Bastille, avec la Messe en si de Bach, dirigée par Philippe Jordan ; elle était jouée par l’orchestre et les chœurs de l’Opéra de Paris, bien sûr, et , donc, avec instruments modernes. Ce fut une soirée complètement surprenante, hyper-vitaminée, j’avais l’impression de ne l’avoir jamais rencontrée, jamais entendue ainsi !
    J’ai beaucoup aimé cette interprétation terriblement nouvelle, qui faisait entendre tout Bach, ses notes, ses lignes, (...)

    Lire la suite

  • En mystérieuse compagnie Beethoven et le Quatuor Belcea

    Ce matin, j’ai été entendre, à la Philharmonie, un concert de la Semaine que cet organisme génial a consacrée au Quatuor :
    Ludwig van Beethoven Quatuor à cordes n° 13 & Grande Fugue op. 133, « En mystérieuse compagnie » Quatuor Belcea Corina Belcea, violon Axel Schacher, violon Krzysztof Chorzelski, alto Antoine Lederlin, violoncelle
    La musique est indicible, en général et par nature, et on ne peut que paraphraser, quand on écrit à son propos, car pensée, parole et musique sont des modes (...)

    Lire la suite

  • Une architecture immatérielle et en mouvement Le Temps et la Musique

    Du Ier au 29 février, j’ai assisté à 7 concerts, 6 au Théâtre des Champs-Élysées, 1 à la Philharmonie : c’est dire la place de l’espace sonore dans ma vie pendant ce mois.
    Je n’ai pas de plus grand plaisir dans la vie, que d’être dans une bonne salle de concert ou d’opéra, devant un orchestre, et d’être entourée et emportée par les sons : je regarde intensément les musiciens, solistes, chef, choeur etc. en train de recréer manuellement, devant moi, les harmonies d’une musique composée par un de mes auteurs (...)

    Lire la suite

  • Ô souffle du printemps ! Chronique d’un printemps 29

    Paris, dimanche 12 avril 2020
    Avalanche des mails d’annulation, adieu Or du Rhin, Walkyrie avec Kaufmann dans le rôle de Siegmund, adieu, Messe en si, adieu, Symphonie alpestre. Et pour combien de temps, privation de concerts. Une vie sans concert ? Mortelle. Impensable. Ce matin, dans l’émission de France Musique, Le Bach du dimanche, on a pu entendre toutes sortes de messages de chefs confinés, sans orchestre, sans représentation. Comment tous ces artistes vivent-il cette privation. Une (...)

    Lire la suite