Crise économique

46 articles

  • Restez chez vous Chronique d’un printemps 3

    I. Paris, 17 mars 2020
    1. Restez chez vous
    Hier, discours d’Emmanuel Macron à 20 heures, capté sur LCI. Je regrette qu’il ait évité le mot CONFINEMENT, tout en le décrivant, mot que chacun a prononcé ensuite à sa place. J’espère que les Français, si volontiers hâbleurs et contestataires, dont il a d’ailleurs stigmatisé les agissements coupables de la veille, n’interprètent les termes du début de son discours comme des permissions d’aller courir en solitaire sur le trottoir (les parcs sont fermés) : si (...)

    Lire la suite

  • « Masques et bergamasques » Chronique d’un printemps 5

    Blandans, 19 mars 1940
    Aujourd’hui, c’est la Saint-Joseph. Les deux années dernières, nous sommes allées toutes les six (Bonne-maman Maman, Tante Paulette, Paulette, Claudine et moi) dans la Citroën 11 CV familiale, ce même jour, chez les Petites sœurs des pauvres à Lons-le-Saunier. C’est la fête de leur saint patron et ce jour-là, elles servent un repas de gala aux pauvres qu’elles accueillent, hospice à l’ancienne, grandes salles sinistres avec de hautes fenêtres, vieux très déglingués par la vie, (...)

    Lire la suite

  • Restez chez vous Chronique d’un printemps 6

    Paris, 20 mars 2020
    On s’enfonce un peu dans la mélasse, les Français resquillent et râlent, les politiques font ce qu’ils peuvent, les hospitaliers aussi, le virus s’active. Les émissions de radio sont regroupées, France culture et France inter, pour traiter de l’actualité. On apprend à chaque heure la fermeture et le confinement de pays d’Amérique latin ou d’Afrique.
    Pas une nouvelle de Russie, mais alors pas une. Vladimir Poutine a le premier prix de mutisme.
    Les bobards, fake-news et autres (...)

    Lire la suite

  • « Autant que nécessaire » Chronique d’un printemps 7

    Je change l’ordre du titre et du sous-titre, pour éviter la monotonie, qui est l’un des dangers de la période. Une fausse monotonie, car il se passe mille et mille choses.
    Paris, 21 mars 2020
    « Aujourd’hui, et c’est nouveau et n’a jamais été fait auparavant, nous déclenchons la clause dérogatoire générale » qui permet de suspendre ces règles, a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter. « Elle permettra aux gouvernements d’injecter dans l’économie autant que nécessaire » Ainsi s’est exprimée hier (...)

    Lire la suite

  • Errare humanum est ! Chronique d’un printemps 9

    Blandans, samedi 23 mars 1940
    Réflexion d’entrée, datée de 2020 : ce que j’ai décrit hier, le lessivage de l’église, est arrivé aujourd’hui seulement ! Quelle erreur de mémoire... hier, vendredi saint, on n’a pas lessivé du tout, on est allé à l’église dans le début de l’après midi pour une cérémonie, Le chemin de croix. Le curé a fait le tour de l’intérieur de l’église, en s’arrêtant devant chacun des 14 petits tableaux illustrant les 14 étapes de la Passion, de la Condamnation à mort à la Mise au tombeau, à (...)

    Lire la suite

  • « Qu’est-ce en effet que le temps ? » Chronique d’un printemps 11

    Paris, mercredi 25 mars 2020
    Trump choisit ouvertement de sacrifier les hommes à l’économie. Le remède du confinement est pire que le mal, dit-il, de sa voix gluante, en jetant des milliers de milliards dans le marché pour le faire remonter artificiellement, tout en fermant plus encore, si c’est possible, sa frontière aux migrants en provenance du Mexique.
    On piétine dans les chiffres, les décisions prises ou à prendre. Les J.O. sont reportés et s’appelleront J.O. 2020 en 2021.
    Déjà, le temps est (...)

    Lire la suite