Odessa

1 article

  • Jusqu’au jour où... 1

    Depuis 2014, depuis l’invasion de la Crimée par la Russie, au mépris total du droit international, tout le monde faisait semblant de dormir, sous l’ombre, qu’on voulait suffisante, des accords de Minsk 2. Il y avait eu pourtant déjà quatorze mille morts, c’était comme « une drôle de guerre » un peu longue, mais on faisait semblant que ça marche, comme si le Kremlin n’était pas occupé par Vladimir Poutine, dont le curriculum vitae en matière de violation de droits, était pourtant très long et très éloquent. (...)

    Lire la suite