Amour

39 articles

  • Romeo Castellucci Impressions

    En 4 ans, je n’ai vu, hélas, que trois œuvres de Romeo Castellucci : sa mise en scène de Parsifal au Théâtre de la Monnaie en 2010, The Four Seasons Restaurant au Théâtre de la Ville en 2013 et dans ce même lieu, Go down, Moses, il y a trois jours. J’ai manqué Sur le concept du visage du fils de Dieu : la pièce avait fait descendre dans la rue les intégristes cathos parisiens, qui, comme à l’accoutumée, et sans avoir rien vu, criaient au blasphème et voulaient interdire le spectacle ; mais il y a bien (...)

    Lire la suite

  • Tchekhov, champ et hors-champ À voir sans modération

    Tchekhov, on croit connaître : c’est la mélancolie de la Russie profonde, avec ses personnages désireux et malheureux, velléitaires et entêtés, égoïstes et déçus, décevants et touchants, refusant la passivité dans laquelle ils se plaignent d’être englués. Ce sont les problèmes de famille, d’argent, les jalousies, les menus triomphes à la fois lâches et vaniteux, les espoirs qui s’usent, les paralysies. Parfois, pour peu que la mise en scène soit statique, à les voir s’ennuyer, on s’ennuie. Ce mois-ci, j’ai (...)

    Lire la suite

  • « Pars pour la Crète ! » septembre 1985

    C’est une très vieille histoire, d’il y a presque trente ans. La Crète ? Ce devait être un voyage à deux, en amoureux, mais l’amoureux m’a plaquée trois mois avant et je suis partie toute seule. "Pars pour la Crète, pars pour la Crète, que rien ne t’arrête, ah ah ah ! »Nous avions déjà fait de très beaux voyages en Méditerranée, la Tunisie, la Sicile, le Maroc. Je me suis trouvée, seule, pâle copie d’Ariane à Naxos au bord d’une mer, dans une île. Où veillait une forteresse ruinée, vénitienne et turque. J’ai (...)

    Lire la suite

  • « Coming Home » Un film de Zhang Yimou, 2014

    En Chine, dans les débuts du régime maoïste, un homme, prénommé Yanshi, a été envoyé en « rééducation » pour 20 ans dans un de ces terribles camps de travail forcé et de lavage de cerveau. Au bout de dix ans, au moment où le film commence, il a réussi à s’évader pour rejoindre sa femme Wanyu (interprétée par Gong Li) qui lui est restée très attachée : il est dénoncé par sa jeune fille, qu’il a à peine connue, et, sous les yeux de Wanyu, il est arrêté et renvoyé en camp. Dandan, la fille - une bonne élève, assidue (...)

    Lire la suite

  • Solaris Opéra de Dai Fujikura, une création

    Solaris est la première commande passée par le Théâtre des Champs Elysées depuis le Sacre du Printemps en 1913. Une œuvre tous les cent ans, je n’avais pas envie de la rater, et les nouveautés m’intéressent différemment mais autant que les plats mijotés depuis deux cents ou trois cents ans et que j’adore.
    L’œuvre réalisée par Dai Fujikura et Saburo Teshigawara est à la fois austère visuellement et angoissante dans son récit inspiré de l’ouvrage Solaris de Stanislas Lem et du film qu’en avait tiré Tarkovski, (...)

    Lire la suite

  • Tristan et Isolde, Richard Wagner Opéra de Bordeaux, 2015

    Un voyage en eaux profondes
    Je suis souvent allée dans une ville tout exprès pour voir un opéra, mais jamais je n’avais fait d’une seule traite 3 h 1/4 de TGV , pour assister à la représentation de l’opéra (5 h, avec les 2 courts entractes) , et autant pour rentrer à Paris, dans la journée même. Voyage fait le dimanche 29 mars.
    C’est une expérience intense, condensée, entièrement consacré à la musique et aux réflexions sur la temporalité ; c’est une histoire de voyages enchâssés, car le mythe de Tristan (...)

    Lire la suite