Argenteuil

4 articles

  • Victor Puiseux, 1. Une famille d’Argenteuil

    « M. Puiseux, membre de l’Institut, secrétaire de séance »
    Les Rapports de l’École pratique des Hautes Études ne sont pas bavards. Au-dessus des listes d’échanges internationaux ou de travaux savants examinés dans la Ière section, Mathématiques, on trouve juste le nom et la qualité de leur rédacteur. Sur le compte de l’homme qui les a faits, je sais très peu de choses. Dans ma famille, au niveau où je me trouve (4e génération), aucun objet, aucun récit, aucune lettre, ne m’est parvenu. Il était si peu (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux, 3. Jacques Laurent

    Un personnage pour jeu de bonneteau
    Origine ? Jacques Laurent reste la grande énigme dans la famille Puiseux. Je me débats depuis quelques semaines dans les bribes de la légende, fondée sur les souvenirs de son petit-beau-fils Léon Puiseux (1815-1889), le frère aîné de Victor Puiseux. À la fois floue, élogieuse, porteuse d’erreurs évidentes, parfois précise et pleine de trous bizarres, la vie de Jacques Laurent selon Léon Puiseux, est faite d’évènements soit invérifiables, soit inconciliables. En (...)

    Lire la suite

  • Victor Puiseux, 6. Une enfance en Lorraine

    Longwy, 1823-1826
    En 1823, Louis-Victor, sa femme et leurs deux fils arrivent à Longwy (2500 h). La belle petite ville, fortifiée par Vauban, est ultra royaliste - ses habitants avaient été décrétés traîtres à la patrie par la Convention -. Napoléon Ier y passe en 1807 ou 1808 et commande un service à la Manufacture des Émaux et Faïences qui fait la réputation de la ville, installée dans l’ancien couvent des Carmes. À la Première Restauration, en 1814, Longwy a reçu en grande pompe le Duc de Berry, le (...)

    Lire la suite