François Hollande

4 articles

  • Une manif en sur-place Impressions

    Moi qui suis une vieille combattante, je n’ai jamais vu autant de monde, aussi serré, sur une surface aussi immense. La carte diffusée hier par Le Monde montrait toute la surface occupée dans Paris par les manifestants, elle était impressionnante. Toute la rive droite, entre la Gare du Nord et Beaubourg jusqu’aux boulevards de l’Est et du Nord et Nation. Je suis arrivée à 2 heures à Jacques Bonsergent. Où le quai était encore noir du monde du précédent métro. J’ai gagné la place de la République dans (...)

    Lire la suite

  • La Cité Muette Un film de Sabrina Van Tassel

    L’Histoire ...
    Drancy, une station de RER quand on va à Roissy. Un paysage peu flatteur, des tours, des HLM, le vieux modèle d’avant-guerre, repeints, dressés au milieu des petits immeubles et des pavillons hétéroclites, comme n’importe quelle ville de la banlieue nord. Les vieux HLM (des HBM pour respecter la terminologie de l’entre-deux-guerres) auraient pu être démolis, on a fait sauter des barres moins moches et détruit des « grands ensembles » moins décatis.
    Sauf que ce n’est pas n’importe (...)

    Lire la suite

  • Cris et chuchotements

    « Réalisations » en chaîne
    Les crime tragiques s’ajoutent les uns aux autres, crimes de masse, - le 14 juillet à Nice, le 13 novembre à Paris et Saint-Denis - et crimes très ciblés - Charlie, la policière de Montrouge, l’Hypercacher, le couple de policiers de Magnanville, le curé de St. Etienne-de-Rouvray - pour m’en tenir au territoire français sur un peu plus d’un an. Ailleurs c’est pareil (cf l’Allemagne) ou encore bien pire (Moyen-Orient). Aucun attentat ne ressemble tout à fait aux autres, les (...)

    Lire la suite

  • Alep et les deux François

    Ici, le ciel est magnifique, bleu, plus de vent, 86% de pollution ce matin avoué par Airparif. L’Ile-de-France est en forme de cœur blessé.
    Depuis des mois, Alep crève de faim, aujourd’hui de froid, arrosée de barils de chlore, de bombes russes. La ville est écrasée, bousillée, les hôpitaux ont été systématiquement visés et détruits. De quoi rendre fou. Aujourd’hui, je me dépêche, pendant que je respire mon cocktail de dioxyde d’azote, de particules fines (PM10) et d’ozone, de rendre les honneurs à (...)

    Lire la suite